Laragne-et-sous-les-etoiles-a-Ribiers-028.jpgTravailler de chez soi est une idée qui prend forme dans l'esprit de plus en plus de personnes car les avantages liés à l'environnement et aux économies de déplacement, voire un gain de temps sont les premiers atouts de ce mode de vie qui est avant tout un mode de travail.

 

Une formation complète sur le télétravail à Laragne, au Relais Services Publics à côté de l'église, a débuté en juin 2011 et a fait ses premiers pas après deux ans de réflexions et de démarches. Elle  va permettre aux porteurs de projet de le construire étape par étape, de l’étude de marché, la présentation d’activité à la création de son entreprise en passant par la stratégie commerciale. Elle  est financée par le service public et concerne les indépendants qui désirent travailler à distance. Sa durée est de trois mois, à raison de deux jours par semaine, avec huit à dix  participants. Travailler à domicile est souvent un choix dû à des situations précises : personnes handicapées, sans moyen de locomotion, parents seuls avec de jeunes enfants, logement isolé. C’est également un choix de vie qu’il faut bien règlementer. Anne Gallino qui est la formatrice, l’a bien expliqué : « Vous allez travailler de chez vous, mais vous allez devoir vous imposer auprès de votre entourage. Vous risquez d’être dérangé à tout bout de champ, parce que vous êtes chez vous, alors que c’est votre manière de gagner votre vie. »

 

La Communauté de Communes du Laragnais souhaite faire connaître cette nouvelle manière de travailler peu connue et reconnue en France, alors qu’elle fait partie intégrante du monde du travail aux Etats-Unis depuis belle lurette. Certaines entreprises ont cependant commencé à faire télétravailler des salariés. Les métiers concernés sont ceux qui nécessitent du matériel informatique: téléprospectrice, télésecrétaire, graphiste, rédacteur, traducteur, consultant, etc. Ce stage est ouvert à tous, avec une priorité aux demandeurs d’emploi aux compétences spécifiques. Le télécentre est mis à disposition des télétravailleurs pour qu’ils gardent le contact. Une démarche soutenue d’information va permettre aux employeurs de connaître les avantages du travail à distance.

 

Denis Wilwertz, le responsable de la formation, a fait un bilan à la fin de la première formation, et qu s'avère plutôt positif. « Cette première expérience a débouché sur des résultats encourageants car 50 % des formées sont sorties avec une première mission. Nous allons apporter des améliorations à ce concept afin de le rendre plus performant. . «Les stagiaires ont progressé dans leur projet. Certaines savaient ce qu’elles voulaient faire et d’autres pas. Elles repartent renforcées dans leur choix. De plus, elles ont échangé leurs savoirs. Il est démontré ici que le télétravail indépendant se développe réellement et les méthodes utilisées lors de cette formation pour permettre aux stagiaires de mettre en forme leur projet et de le commercialiser, sont déjà performantes et le seront de plus en plus au fil des autres sessions de formation. »Laragne-et-sous-les-etoiles-a-Ribiers-030.jpg

 

L'une des stagiaires,Laetitia, est très enthousiaste, car elle a obtenu une mission par le biais de la formation : « Il est évident que j’ai gagné du temps avec cette formation où j’ai d’ailleurs appris à utiliser les réseaux sociaux. »

 

Les partenaires financiers qui ont permis la réalisation de cette formation sur les Hautes Alpes et contigües aux Alpes de Haute Provence sont les fonds européens Leader, la région PACA, le Conseil Général 05 et par la Communauté de Communes du Laragnais (qui l’a mis en place) avec l’appui du Pays Sisteronais Buëch. Il ne reste plus qu'à attendre que les entreprises dépassent les a priori  de leurs responsables qui se sentent rassurés de voir les salariés ou les indépendants, travailler sous leurs yeux. Or, qui, du particulier ou du professionnel, n'a pas déjà laissé en réparation la voiture, un appareil ou n'a pas déjà commandé sur Internet ? 

 

link

Retour à l'accueil