La nuit de Noël arrive sur la pointe des pieds et les enfants impatients ont de plus en plus de mal à trouver le sommeil. C’est la magie du rêve et des jolies histoires que leurs parents lisent le soir. Les guirlandes scintillent sur le sapin qui trône bien visible dans le salon et mis sur son 31 pour l’occasion. L’ambiance est aux chuchotements et aux cachotteries, mais c’est pour faire la surprise ! Tout est si différent en cette période. Les magasins brillent de mille éclats et semblent plus séducteurs que jamais. Les gens se bousculent dans les magasins et portent des paquets mystérieux. Malgré Internet et ses commandes bien pratiques, il y a toujours les achats de dernière minute, le petit plus auquel on vient de penser. Des pères Noël se sont multipliés à l’infini. Ce sont les aides du vrai père Noël car il y a beaucoup d’enfants à servir en une seule et unique nuit.

 

Cette fête est célébrée le 25 décembre depuis le IVème siècle.  Elle fêtait alors le solstice d’hiver et était appelée Naissance du Soleil. L’Eglise a repris cette coutume à Rome et le mot Noël vient de Natale qui signifie naissance. Elle a ainsi choisi de célébrer la venue du Sauveur défini comme  la Lumière du Monde dans la Bible. Noël ne fête pas à proprement parler la naissance de Jésus, l’usage vient des fidèles qui l’ont rendu la plus populaire des fêtes chrétiennes.  Aujourd’hui, même si elle conserve un aspect religieux avec la messe de Minuit et la représentation de la crèche, elle a perdu l’aspect mystique pour devenir commerciale.

 

Aussi, en posant les chaussons au pied du sapin ou de la cheminée, selon les habitudes de chacun, gardons au fond de nous cette partie enfantine qui croyait que le père Noël fait tomber une pluie de cadeaux sur le monde entier. C’est la part de l’imaginaire qui apporte une touche tendre et douce à la vie que nous menons, et permet de garder l’espoir quand tout semble si difficile, voire insurmontable.

 

 

014-copie-1.JPG

Retour à l'accueil