Les mots glissent de ma plume comme autant de perles d’eau qui viennent abreuver mon cœur. Ils se bousculent, empressées d’exister et de se faire entendre, et créent des colliers que j’enroule autour de mon cou et de mes poignées. Pensées sans fin, rêveries sans faim, ils parent mon âme qu’ils nourrissent de douleur et de joie. Ils coulent de mes yeux et sortent par ma bouche rieuse, se bousculent et s’enchevêtrent pour enfin enchanter ceux qui veulent bien les lire et les aimer. J’offre ces bijoux qui n’ont que la valeur que veulent bien leur donner ceux qui les reçoivent, mais dont le prix est l'émotion.

 

 

 

poésie sur le blog - illustration 113

Retour à l'accueil