020.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le musée Terre et Temps accueille en ce moment et jusqu’au 22 septembre une exposition intitulée « Les Oratoires en Haute Provence » constituée de photos sur les oratoires, ces édifices qu’on croisait au détour d’un chemin ou à un croisement, surmontés souvent d’une croix. Une représentation religieuse sous forme d’un saint se tenait souvent dans le creux d’une niche. Cette exposition qui témoigne d’un autre temps pas si loin de nous, dont la tradition a vécu durant des siècles, annonce à sa manière les deux journées européennes du patrimoine du 15 et 16 septembre prochain.

 

Sur le thème « Les Patrimoines cachés », le musée propose une conférence animée par Nicole Michel d’Annoville, Conservatrice du musée archéologique du Vieux Sisteron, et dont le sujet porte sur « Les gypseries en Haute Provence ». Le gypse est une roche sédimentaire qui appartient à la famille des calcaires. Il permet de fabriquer le plâtre qui constitue la décoration d’intérieur moulée et sculptée appelée gypserie. Ces reliefs qui habillaient les intérieurs provençaux dès la fin du Moyen Age jusqu’au XIXème siècle sont considérés comme un « art mineur » par de nombreux historiens. Des textes démontrent que les artistes à l’origine des gypseries sont en majorité des provençaux. La conférence dont l’entrée est ouverte à tous sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir ce patrimoine discret qu’on connait peu.

Retour à l'accueil