Tu es partie il y a si peu de temps… Ton histoire s’est achevée. Le livre vient de se refermer. J’ai oublié tant d’images que je désespère de retrouver. Qui me relira les mots que tu as écrits ? Les pages ont été noircies d’encre de toutes les couleurs. Certaines étaient si douces et lisses, d’autres froissées. Quelques-unes auraient du être arrachées. Les dernières années sont restées blanches.

 

Pourtant, la morale de ta vie est si belle et si je ne dois me souvenir que d’une chose, c’est elle : tu as été si heureuse… J’ai vu dans ton regard les failles, les chagrins, les souffrances et les larmes. J’y ai vu le vide s’ouvrir sous tes pas. Mais pourtant oui, elle a été magnifique. J’ai lu dans tes yeux la fierté, la confiance, l’amour et mille lucioles d’humour et de rire.

 

Mon livre est déjà bien rempli, et j’espère que les mots que j’y laisserai auront les mêmes résonances. Enchantement, émerveillement, pierres précieuses de bonheur… Même si certaines pages auraient du être arrachées, ce sont les miennes. Le livre d’une vie ne se réécrit jamais. Une fois refermé, on ne peut plus l’ouvrir. Alors, je ne tiens pas à tourner la page, je préfère les laisser s’envoler…

 

010.JPG

Retour à l'accueil