Les mots ont glissé de la pointe de son stylo en larmes d’encre. Une voix douce et lumineuse est venue caresser sa main et l’a guidée. Sa chaleur a envahi son être et le chagrin a fini par s’éteindre comme la flamme d’une bougie qui s’endort. Ses yeux se sont fermés et il a posé sa tête sur ses bras pour écouter son rêve. Il sentait son parfum envelopper son esprit et l’emmener au pays des amours. Ses paroles chantantes l’ont rassuré et il s’est laissé partir dans un monde de merveilles et de magie.

Lorsqu’il s’est réveillé, il était seul, le jour était tombé et la flamme de l’âtre, lassée de l’attendre, avait fini par s’essouffler. Il a frotté ses yeux, baillé dans le silence du soir et s’est hâté de jeter une bûche dans la cheminée qui l’a remercié en crépitant très vite. Le stylo qui avait chuté de la table a été retrouvé sous une chaise vide. Il s’en est emparé et les mots se sont jetés sur le papier affamé…

 

021-copie-1.JPG

Retour à l'accueil