Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Sphère des Mots

La fin de la journée s’annonce

histoire courte


La fin de la journée s’annonce

31 Mai 2013

C’est la fin de la journée, la nuit descend tandis que le silence tombe doucement sur Peyruis. Les lampadaires ronds comme des ballons s’illuminent et éclairent les rues qui se vident. Les volets se ferment et les lumières s’allument...

Le moulin à eau

histoire courte


Le moulin à eau

29 Mai 2013

La roue du moulin tourne lentement et lourdement. L’eau qu’elle entraine s’affaisse pour remonter et retomber avec régularité. Le vent souffle et caresse la toiture. La meule en pierre tourne sur elle-même. Selon les saisons, elle...

Le temps des lavoirs

histoire courte


Le temps des lavoirs

26 Mai 2013

Le tissu mouillé claque sur le rebord du lavoir. Les mains des femmes sont rougies par l’eau. Elles font de grands gestes pour rincer les draps et les vêtements qui deviennent immédiatement pesants. Elles relèvent les mèches de cheveux...

Bonne fête aux mamans

Poésie


Bonne fête aux mamans

26 Mai 2013

La douceur d’une maman Pendant un court instant La serrer sur son cœur Elle qui ne compte pas les heures Lui tendre un paquet au ruban Maladroitement attaché Avec les doigts tâchés Sur les mains d’enfant Petite mère et grande Reine...

Le village où chante l’eau

Poésie


Le village où chante l’eau

12 Mai 2013

Le chant de l’eau éclabousse de diamants les passants qui s’arrêtent pour l’écouter. Les notes cristallines rebondissent dans les fontaines innombrables de Peyruis. Elles ont presque toutes des ventres ronds, des ventres bien repus...

Le monde n’en finit pas de pleurer

Poésie


Le monde n’en finit pas de pleurer

10 Mai 2013

Le monde n’en finit pas de pleurer dans le cœur des hommes. L’eau se tarit alors que s’écoulent des rivières de diamants. Chaque matin, la lumière détourne son regard devant l’indifférence. Les enfants qui croyaient aux contes de fée...

Le jour où j’ai su…

histoire courte


Le jour où j’ai su…

1 Mai 2013

Les murs blancs et froids se resserrent autour de nous. Il fait gris dehors et le vent qui s’accroche dans tout ce qu’il heurte pousse des hurlements. Les fenêtres ont fermé leurs yeux pour ne pas voir nos regards se croiser. Nos mains...