Et si nous vivions ensemble dans un monde de paix et de partage où l'homme et la femme vivraient sans heurt et sans colère.

Je voudrais écouter la nature raconter ses joies et ses peines et les heures s'écouler.

Dans la douceur d'une vie où le pardon n'existerait pas parce qu'il n'y aurait rien à pardonner.

La tendresse ouvrirait ses bras à celles et ceux qui voudraient s'y lover.

Le bonheur d'un instant partagé dans un échange de pensées.

Le feu n'existerait que pour réchauffer et faire cuire les aliments.

Nos pas arpenteraient un espace où la liberté d'exister et d'être soi-même, sans honte et sans peur d'un jugement inutile, serait Reine.

Nous danserions ensemble serrés l'un contre l'autre dans la musique du vent.

Il pourrait faire froid, cela n'aurait pas d'importance car la Paix nous tiendrait chaud.

Prends la main que je te donne, tu es mon frère, tu es ma sœur.

Nous partageons le même poids, celui de naître et de mourir.

Suis-moi.

©Françoise LATOUR

Retour à l'accueil