Dans un royaume lointain, le couple royal avait une petite fille qui s'épanouissait dans la liberté de son existence, loin des soucis journaliers de la vie. Il l'aimait et la chérissait, la regardait grandir avec fierté et amour. Pourtant, cette liberté restait une prison car elle avait pour camarades de jeu des enfants choisis selon leur rang et leur comportement.

La princesse devenait chaque jour plus jolie et plus espiègle. Rien ou presque ne lui était refusé. Elle apprenait avec vivacité avec son précepteur qui louait son intelligence au roi et à la reine. Elle débordait de curiosité et posait sans arrêt des questions auxquelles il répondait du mieux qu'il pouvait.

Mais toutes n'avaient pas de réponses. Elle regardait souvent au loin par la fenêtre de sa chambre de princesse. Elle voyait les nuages courir dans le ciel bleu vers des horizons qu'elle ne connaissait pas et qu'elle finissait par deviner. Lorsqu'elle demandait à son précepteur ce qu'il y avait au loin, il ne pouvait pas lui répondre car ses nobles parents voulaient à tout prix la préserver.

Pourtant, malgré ses amis et sa vie de princesse, elle ne se sentait pas heureuse. La solitude pesait en son âme, loin de parents occupés à gouverner et à faire son bonheur, et entourée d'amis qu'elle n'avait pas choisis. Le temps passait, et son regard s'envolait vers l'horizon. Elle se mit à dépérir.

Le couple royal décida de lui trouver un mari. Ils firent faire les recherches afin de trouver le prince de leurs rêves. Ils le trouvèrent. Il était beau et jeune et venait d'un royaume dont il ne serait pas le roi. Il serait le roi du royaume de la princesse, la seule héritière d'un pays qu'elle ne connaissait pratiquement pas, enfermée dans sa vie dorée.

On lui présenta l'homme qu'elle allait épouser, c'était décidé. Ses parents étaient heureux de faire son bonheur. La princesse se mit à dépérir sans qu'on ne comprenne ce qu'il se passait.

Bien qu'entourée du meilleur, la solitude s'emparait de son cœur qu'elle sentait orphelin. Rien n'y fit et dans l'affolement de tous, la princesse qui vivait dans un monde irréel, protégé de tous les dangers, finit par refuser de se réveiller.

Un matin, le royaume découvrit que la jolie princesse qui ne connaissait pas le monde s'était endormie la veille au soir dans le silence et son cœur orphelin avait choisi de ne plus se battre.

©FrançoiseLATOUR

 

La princesse au cœur orphelin
Retour à l'accueil