Ma plume rêve pour moi

 

Ma plume rêve pour moi. Elle sait le faire bien mieux que moi. Je n'ai plus de rêves, ils ont disparu lorsque j'ai ouvert les yeux. Je les gardais obstinément fermés, j'avais si peur de voir la réalité. Elle n'est jamais aussi jolie que les rêves dont on habille nos espoirs.

 

Ah ! Les rêves… Ils dansent et virevoltent, sautillent et font des cabrioles,  et puis ils finissent toujours par se prendre les pieds dans un tapis qu'on ne voyait pas.

 

Nous avons tous l'espoir, mais il finit par se faner car il est fugace et fragile.

 

J'aime danser, rire et chanter, j'aime tellement sentir le vent dans mes cheveux et les notes de musique glisser sur ma peau. J'aime une douce folie qui me donne la liberté de me sentir vivante.

 

J'ai ouvert mes bras très grands, mais ils n'ont attrapé qu'une chimère. Je lui avais laissé toute sa liberté, elle a dévoré la mienne.

 

Mes bras se sont refermés, ils ne s'ouvriront que pour danser, virevolter, sautiller et faire des cabrioles. Je tomberai encore, mais qu'importe ! Le bonheur nous appartient, je cultive le mien sans les autres. Il est magnifique, doré et lumineux et ses couleurs sont multiples et incomparables. Je suis heureuse de vivre, et je continuerai de rêver à travers ma plume, uniquement à travers ma plume. Elle est là pour moi et le sera à jamais et je le lui rends bien.

 

©Françoise LATOUR

Retour à l'accueil