Les âmes errantes

Les âmes errantes ne trouvent pas le repos, leur cœur déchiré de ne jamais savoir aimer. Elles dévastent le monde en crachant des ouragans et ne laissent derrière elles que des ruines. Leurs rires éclatent comme des coups de couteau. Elles ont déchiré avec les dents et les poings leur humanité naissante, piétiné l’innocence et la tendresse et se sont moquées de la douleur assénée.

Les âmes errantes détruisent la beauté et l’amour qu’elles ne pourront jamais posséder, font semblant de mépriser ce qu’elles ne seront jamais. Elles ont caché la souffrance de leurs déceptions à coup de talon et effacé le manque d’amour qu’elles n’ont pas reçu à la naissance avec mépris cruauté.

La vie survole les âmes errantes qui courent après un bonheur leur échappant et qu’elles ne pourront jamais apprivoiser. Elles sont condamnées à ne jamais verser de larmes et à hurler une étouffante haine d’eux et des autres. Elles mentent parce que la vérité leur fait peur. Qui peut leur pardonner et avoir pitié ?

©FrançoiseLatour

Retour à l'accueil