Ma définition du bonheur

Assis à l’ombre d’un grand arbre dans la chaleur de l’été, j’ai posé mon corps et laissé mon esprit en vagabondage. Je me suis assoupi avec le plaisir de me sentir léger, bercé par le chant des cigales de ma Provence chérie. Le temps s’est arrêté autour de moi, je suis monté au pays des rêves compter les moutons en boule de coton du ciel.

 

La vie m’a porté en son sein et m’a regardé grandir. Je ne retiens de ces années passées que leur douceur. Mes rêves m’ont emporté dans leurs sillages. Le goût des bonbons colorés qui tâchaient la langue, l’odeur du sapin de Noël et le bruit du ballon qui rebondit sont sortis des tiroirs de mon esprit assoupi. Les émotions de mon premier baiser ont assailli ma mémoire en même temps que les traits et le feu des joues de mon amoureuse au frais parfum de savon de Marseille. Les chansons chantées à tue-tête entre amis, le bruit des verres entrechoqués, les timbres de voix des femmes que j’ai aimées, les paysages infinis ont comblé mon jardin intérieur.

 

Je me suis réveillé avec l’odeur des pommiers couverts de fruits porté par le vent taquin dont le nom fut adopté par un grand poète provençal prénommé Frédéric. Le bonheur est à portée de main et je le saisis à chaque instant de ma vie. Il est dans la simplicité des instants et le souvenir du meilleur.

Retour à l'accueil