Il faut se battre encore et encore. Ne jamais baisser les bras. Se relever après être tombé. Pleurer en silence pour ravaler la rage qui pourrait blesser quelqu’un dans une explosion désordonnée. Tenir le coup, ne pas faiblir et encaisser.

 

La vie nous malmène et nous démolit pour nous faire renaître. L’espoir est le seul fil qui permet de relier les hommes entre eux. Pas le pouvoir ni l’argent et encore moins la force militaire, non ! Mais l’espoir que les choses pourront s’améliorer quand le désespoir et le malheur les rapprochent.

 

Face à la mort, nous sommes seuls et nus. Nous devrons rendre des comptes à notre conscience lorsqu’un retour en arrière sera impossible.

 

" Frères humains, qui après nous vivez,

N'ayez les coeurs contre nous endurcis,

Car, si pitié de nous pauvres avez,

Dieu en aura plus tôt de vous mercis. "   François Villon

Retour à l'accueil