Les rires des enfants sont ronds comme des perles. Ils rebondissent et roulent jusqu’au sol où ils s’éparpillent. Ils retentissent dans les cours des écoles et sautent par-dessus les grillages. Lorsque le printemps ouvre les fenêtres des maisons voisines, leur blancheur nacrée pénètre dans les foyers des mamans.  Les grands-mères ont le cœur qui s’impatiente de saisir dans leurs mains sèches les doigts potelés aux paumes creusées de fossettes. Elles attendent de pouvoir faire éclater sur leurs joues fraîches  comme des pommes des baisers qui les étouffent de rire.

La rentrée scolaire
Retour à l'accueil