La rosée du matin a déposé des diamants sur les fleurs du jardin. Les enfants ont mouillé leurs mains en les cueillant et les chaussures sont humides d’avoir piétiné celles qui sont tombées. Les pierres précieuses de la nuit ont glissé des pétales et abreuvé les herbes tendres. Les fourmis se sont mises en marche, à la recherche des miettes du petit déjeuner pris sur la terrasse. Les rayons du soleil ont caressé la terre avant de rejoindre le ciel qui les appelle. L’air se réchauffe rapidement et les parfums du monde qui se réveille embaument la chevelure de la nature. Le matin se lève et s’étire. Il a déposé ses chaussons au pied du lit de la rivière qui chantonne des notes joyeuses. La journée ouvre ses yeux et lui sourit…

Retour à l'accueil